SWD#142 – Critique The Last Jedi

Star Wars en Direct – Lors de cette 142e édition enregistrée  LIVE le dimanche 17 décembre 2017, l’équipe de SWD est rejoint par des représentants de nos sites web partenaires de la communauté francophone de Star Wars pour discuter de l’épisode 8  The Last Jedi (Les derniers Jedi). Venez écouter notre analyse détaillée et entendre nos commentaires positifs et négatifs sur le film dans une ambiance de plaisir et de respect.

Les participants : Dany Pépin, Sébastien Mineau, Sylvain Morgant, Thomas Coulon, Raphael Gonot, Jeremie Quenet, David Dupont et Céline Boutry (SWD). Jeanne Lods (PSW), Clément Lefebvre (SWH), Matthieu Mollicone (SWU), Florian Moors (MSWFR), Fabien Dumas (GENSW), Pierre D’ovidio (MIB), Sylvain Morency (SW Geek Québec), Jef Bérard (Univers de Jef&Kim).

Star Wars en Direct est disponible en fil RSS , sur iTunes et sur Google Play et sur Stitcher.

Cliquez ici pour télécharger le MP3 de la 142e édition de Star Wars en Direct.

Merci à nos partenaires : MintInBox.netSithClan.netStarWars-Holonet.comPlanete-StarWars.com,  StarWars-Universe.com, MakingStarWarsFrance.net et Générations SW et SF

Comme toujours, si vous avez suggestions ou réactions sur les sujets que nous venons de discuter, écrivez-nous un commentaire ci-dessous ou envoyez-nous un e-mail à studio@starwars.direct. N’oubliez pas de suivre nos faits et gestes sur Twitter, de rejoindre notre groupe Facebook ou bien encore nous laisser une critique sur iTunes.

Advertisements
  1. Bonjour à tous,
    je viens de finir d’écouter tous vos commentaires, et je trouve que vous êtes tous dans le vrai.

    Pour ma part, je suis assez mitigé après 2 visionnages du film.

    En effet, le film à énormément de bons côtés. mais cela est gâché par certains défauts qui m’ont empêché d’apprécier vraiment le film et de lui mettre une super note.

    voici donc les défauts que je lui trouve:
    – l’humour est trop présent et quelques fois mal placé: par exemple, si j’ai souri aux premiers mots de Poe Dameron, la blague devient trop insistante et c’est ça qui met mal à l’aise: il aurait fallu écourter, juste le temps que le public comprenne que la resistance essaie de gagner du temps.
    De la même manière les gardiennes d’ahch to ne servent au final que l’aspect comique alors qu’elles méritent d’être un peu plus prises au sérieux.
    Il y a aussi Luke qui balance le sabre derrière lui… Ok, il veut qu’on l’oublie et souhaite passer à autre chose, (ce développement m’a d’ailleurs extremement plu) mais PAS COMME CA! pas avec un effet comique! qu’il détruise le sabre, qu’il le rende à Ray en la renvoyant dans ses buts, mais qu’il ne le balance pas derrière lui dans le style « rien à foutre ». le Comique ici détruit toute la scène.
    Et enfin et surtout, les porgs: ils sont omniprésent et cassent l’aspect un peu solennel de certaines séquences.

    L’humour a empêché mon immersion dans le film.
    Et pourtant… Pour mon 2e visionnage, je suis allé dans le cinéma avec mes enfants et à la sortie, quand je leur ai demandé si ça leur avait plu, ils m’ont répondu « Oui… c’était drôle ». Il faut garder à l’esprit que STAR WARS, c’est avant tout pour les enfants, non?

    -Le Rythme:
    Je trouve qu’il manque des plans contemplatifs. les plans de paysages existent, mais on a pas le temps de les apprécier qu’on passe à autre chose.
    Par exemple, sur la scène d’introduction, l’idée de plonger sur la planète à contre courant des vaisseaux qu’i s’échappent est excellente, mais c’est trop court. les scènes d’intro dans star wars donnent le temps d’apprécier le paysage. Ici, la scène est coupée pour faire un plan sur Billie Lourd, qui n’est pas vraiment utile mais encore une fois empêche l’immersion.
    D’une manière générale, tous les paysages subissent le même traitement. Alors d’accord, le film est déjà long, et rallonger ces plans l’aurait peut-être rendu interminable, mais est-ce qu’il n’aurait pas été possible de couper un peu des blagues ou des porgs, pour prendre le temps d’apprécier l’univers star wars.

    -La proximité avec notre univers:
    Avant ce film, l’univers star wars était totalement différent du notre. Ici, il y a trop de similitudes:
    Les jeux et l’ambiance dans le Casino de Canto Bait sont trop similaires aux notres pour être crédible dans un star wars.
    Des livres dans star wars? C’est nouveau ça? Faites nous des holocrons bordel! mais pas des livres.
    Dans la VF seulement ( je n’ai pas eu la chance de le voir en VO): au début, Poe Dameron qui dit « Allo, allo?  » WTF? trouvez autre chose! c’est trop collé au monde réel.

    -La partie Canto Bait:
    globalement, toute la partie sur canto bait, concentre les défauts cités plus haut. J’ai vraiment eu l’impression que c’était un passage un peu trop Harry Potter du film.
    De plus, les mots de Rose sur les Fathiers sont trop utopistes et moralisateurs (bref c’est trop disney et pas assez star wars)
    Pourtant l’idée que la mission soit un échec me séduit et je ne peut donc pas en dire que toute cette partie là ne serve à rien. Mais c’est le passage qui m’a fait le plus décrocher du film.

    -Leia:
    Bon, je crois que vous avez tout dit sur sa séquence dans l’espace qui met tout le monde d’accord.
    Ici, je comprend l’intention, et je pense que c’est la réalisation ou le montage qui sont à mettre en cause pour en faire un tel échec.

    -L’origine de Ray et la mort de Snoke.
    Je ne m’insurge pas contre le fait que les parents de ray ne sont (peut-etre personne), j’adhere même à l’idée. Mais alors, pourquoi tourner autour du pot tout le long du film si ce n’est pour surfer sur la vague des questionnements des fans? pourquoi en faire un élément central du film si, au final il n’y a rien de spécial? j’ai juste eu l’impression que Ryan Johnson c’est moqué des fans. La vision de Ray sur ahch to en devient inutilement trop longue pour rien.
    De la même manière, pour Snoke, pourquoi tant de mystère sur ces origines s’il meurt si rapidement? ok, c’est une bonne idée de le faire mourrir de cette manière, ça gache toute l’aura du personnage: on aurait aimé en apprendre plus sur lui. d’ou vient-il? comment a-t-il acquis une telle puissance? on en saura probablement jamais rien.
    Ce dernier point m’a fait considérer que le film devenu beaucoup trop commercial et de moins en moins émotionnel.

    -1 réalisateur par film: R. Johnson fait un film qui se suffit à lui même et n’appelle pas forcément une suite, alors qu’on est au milieu d’une trilogie. Pire, il détruit toute l’émotion portée par la scene finale de l’épisode 7.
    Alors que dans la trilogie classique et encore plus dans la prélogie, on avait un sentiment de trame générale, pour cette postlogie, on a le sentiment que chaque réalisateur essaie d’imposer son point de vue ou sa « patte », ce qui nuit à l’ambiance générale de la continuité dans la trilogie.

    Tous ces défauts étant cités, je voudrais quand même préciser que le film est loin de m’avoir déplu.
    et finir sur des notes positives:

    Le film est bourré de bonnes idées: j’ai bien aimé, en vrac
    – Les nouveaux pouvoirs de la Force,
    – Le traitement du personnage de Luke Skywalker est la meilleure idée du film: que ce soit son rapport à la Force elle meme (il l’explique en reprenant les mots d’Obi wan, le fait qu’il ait créé Kylo Ren, son point de vue négatif sur les jedi, yoda qui lui fait la morale en écho à ce qu’il lui reprochait déjà dans l’Episode V, son incroyable duel final qui nous a tous surpris, et même sa mort qui fait écho au double coucher de soleil de tatooine qui est La scene emblématique de star wars.
    – Le rapport Ben Solo/ Ray: tout est bien ficelé, jusqu’à la vision qu’ils partagent mais n’interprètent pas de la même manière. Avez vous noté que quand ils parlent de leur vision (ray disant que ben va se détourner de son maître et kylo disant que ray va se battre à ses côtés) ils ont tous les deux raison et ce qu’ils ont vu se réalise finalement dans la salle du trone de Snoke?

    -Le rapport Kylo/ Snoke: Le supreme leader qui est surpuissant au point qu’il en devient arrogant avoue qu’il manipule ses subordonnés, et kylo qui finalement se sert de cette manipulation contre snoke… tout cela en devient philosophique.

    – L’évolution de Poe , son rapport avec Holdo. (je ne développe pas plus, vous l’avez suffisamment fait dans l’émission)

    – le scenario qui nous surprend sans arrêt
    – la nouvelle génération qui prend le relais
    – Chewbacca: on voit enfin son talent de pilote, il n’est pas qu’un faire valoir finalement, c’est une sorte d’hommage!

    Et encore plein d’autres choses, mais vous avez déjà tout dit dans l’émission ;-)

    Pour ces raisons, si je devais mettre une note au film, je dirais 6.5/10.

    Pour conclure, je dirais, un peu comme Raphaël que c’est un très bon Disney, mais la patte de Georges Lucas me manques. je pense néanmoins qu’il faut nuancer et laisser mûrir le film en nous pour l’apprécier à sa juste valeur. Rappelons nous qu’à sa sortie, l’Empire n’avait pas été apprécié des premiers fans…

    En tous les cas bravo à tous, longue vie à votre émission que j’adore et surtout:
    May the Force be with you, always.

    Pierre

    J’aime

  2. Merci pour ton engagement extraordinaire je trouve precis et vrai alors restons dans la partie panoramique ce qu’est bien sur l’axe de devellopement du film a savoir que disney signe la sa deuxieme superprod SW 8

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s